Vitiligo
Corps

Le vitiligo en quelques mots ?

Le vitiligo

Qu’est-ce que le vitiligo ?

Le vitiligo est une maladie auto-immune, une affection cutanée qui apparaît sous formes de tâches blanches sur la peau, irrégulières ou ovales et bien délimitées, avec une bordure parfois plus foncée.

Les zones dites “dépigmentées” apparaissent principalement sur le visage, les pieds, les mains, les articulations et les parties génitales. Il s’agit de parties de la peau qui ont perdu de la couleur (on parle aussi de “dyschromie”).

Selon le type de vitiligo, ces tâches peuvent être plus ou moins étendues, plus ou moins intenses, allant de la décoloration partielle à l’absence totale de la couleur naturelle de la peau.

Comment la peau se dépigmente ?

La dépigmentation peut survenir à n’importe quel moment de la vie, n’importe quel âge, quelle que soit la couleur de la peau ou le genre de la personne, quel que soit son lieu d’habitation.

L’origine

La peau se dépigmente car certaines cellules de la peau (appelées “mélanocytes”) disparaissent progressivement.

Le rôle des mélanocytes est de produire le pigment qui donne la couleur de la peau. Sans eux, la peau devient blanche. Les poils et cheveux des zones affectées peuvent également blanchir.

Les causes

Les causes du vitiligo sont variées et d’autres maladies peuvent coexister (comme l’anémie, le diabète, la pelade ou le psoriasis…).

Environ 1 à 2% de la population est atteinte en Europe et dans le Monde, il existe une possibilité de transmission héréditaire (estimée à 30% des cas).

Ni contagieux ni douloureux

Le vitiligo n’est pas une infection, mais c’est une affection qui apparaît sur notre corps et peut être difficile à supporter sur psychologiquement et esthétiquement parlant. Les personnes ayant la peaux mate ou noir peuvent avoir plus de mal a supporté le vitiligo mentalement, les zones claires sont nettement plus visibles et peuvent alors être à l’origine de discriminations. De plus, son évolution imprévisible peut entraîner une altération importante de la qualité de vie, dans la relation aux autres et à soi-même.

Les différents types

Il en existe 2 types :

    • La forme segmentaire qui touche une zone unique
    • La forme généralisée (la plus fréquente), grossièrement symétrique, qui peut atteindre plusieurs zones du corps.

La forme segmentaire

le vitiligo segmentaire, localisé sur un seul côté du corps, par exemple sur une partie du visage, du haut du corps, d’une jambe ou d’un bras. Cette forme de vitiligo apparaît plus souvent chez les enfants ou les adolescents. La zone dépigmentée correspond à un « territoire d’innervation », c’est-à-dire une zone de la peau innervée par un nerf en particulier. Cette forme apparaît rapidement en quelques mois, puis cesse généralement d’évoluer ;

La forme généralisée

le vitiligo généralisé qui se présente sous forme de taches souvent plus ou moins symétriques, touchant les deux côtés du corps, en particulier des zones de friction ou de pression répétées. Le terme « généralisé » ne signifie pas forcément que les taches sont étendues. L’évolution est imprévisible, les taches pouvant rester petites et localisées ou s’étendre rapidement.

Les causes de cette maladie

Le vitiligo est une maladie complexe, liée à des facteurs génétiques et non génétiques.

Il reste encore des incertitudes mais ce qui est certain, c’est que les mélanocytes (les cellules responsables de la couleur de la peau) disparaissent.

Voici les informations à savoir sur ce qui peut favoriser l’apparition ou l’aggravation du vitiligo…

Le système immunitaire

Le mécanisme de dépigmentation est en grande partie auto-immun : le système immunitaire, qui est le système de défense de l’organisme, a une réponse exagérée contre les mélanocytes.

L’implication du système immunitaire confirme que le vitiligo fait partie d’un groupe de maladies auto-immunes spécifiques, dans lesquelles les anticorps détruisent un certain nombre de cellules des tissus (en l’occurrence, les mélanocytes dans le cas du vitiligo).

Différents facteurs

Mais le vitiligo a une origine multifactorielle : le système immunitaire n’est pas toujours la seule cause de son déclenchement.

Les facteurs déclenchant le processus immun sont mal connus, mais le stress peut favoriser l’apparition ou l’aggravation du vitiligo, qu’il soit psychologique ou physiologique (lié à un état pathologique).

Enfin, les mélanocytes étant fragilisés, ils deviennent sensibles à la friction et aux frottements répétitifs (“phénomène de Koebner”).

Pour + de conseils, retrouvez nous sur notre blog !

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 13 =